Besoin d'aide ? info@aventurenordique.com · 04 76 39 79 67

Du lundi au vendredi 10h-12h & 14h-18h

Comment choisir vos skis de randonnée nordique ?

Vous souhaitez vous initier au Backcountry ? Vous avez besoin d’aide pour choisir vos skis de randonnée nordique ? Avant d’acheter votre équipement SRN, voici nos conseils pour vous aider à bien choisir votre matériel.

Skis polyvalents (catégorie large) Fischer S-Bound 98
Skis polyvalents (catégorie large) Fischer S-Bound 98

Choix des skis de randonnée nordique

Vous souhaitez faire du ski de randonnée nordique ? La première question à vous poser est « quels skis de randonnée nordique choisir ? ». Les skis c’est le plus important. Vous pourrez ensuite choisir les fixations et les chaussures. Ne faites pas l’inverse : ce sont les skis qui dictent le choix du reste de l’équipement !

La seconde interrogation que vous devez avoir, c’est « qu’est-ce que je veux faire avec mes skis ? », sous-entendu, « quel est mon programme de rando nordique ? ».

Le ski de randonnée nordique est une discipline au spectre large allant de la simple ballade aux expéditions les plus engagées. Il se pratique sur des terrains vallonnés et sur des pentes plus raides que l’on qualifie d’alpi-nordique (de la randonnée nordique sur des pentes alpines), ce qui signifie que les profils varient en fonction du terrain du niveau technique du skieur et des conditions de neige.

Les critères déterminant pour le choix de vos skis :

  1. Lignes de côtes
  2. Taille
  3. Poids
  4. Cambre

En ski de randonnée nordique, les 2 critères techniques les plus importants sont : - les lignes de côtes : largeur des skis en spatule, au patin et au talon exprimé en mm - la taille : elle se choisit en fonction de votre gabarit : taille/poids.

La plupart des skis de randonnée nordique sont légers. Le poids est un critère à prendre en compte, mais il n’est pas déterminant au sens que le skieur de randonnée nordique n’est pas à la recherche du ski le plus léger possible. Ceci étant lié au fait que le SRN ne s’inscrit pas dans la performance (compétition) comme cela peut-être le cas dans d’autres formes de glisse à ski.

Le cambre permet « de propulser » les skis (le rebond) et d’optimiser le rapport accroche (lors des appuis) et de la glisse (lors du relâchement des appuis). Bien qu’important, le cambre n’est pas un critère déterminant pour la plupart des randonneurs nordiques. Ceci étant, les plus petits gabarits doivent « se méfier » des skis trop cambrés, car si le poids et la dynamique physique ne permet pas « d’écraser » le cambre, alors, ils auront un manque d’accroche : les ascensions seront difficiles et les zones en dévers seront délicates à traverser.

Skis polyvalents (catégorie large) Madshus Epoch 68
Skis polyvalents (catégorie large) Madshus Epoch 68

2 types de skis de randonnée nordique

Les skis Backcountry sont dotés de carres métalliques et la majorité des modèles sont équipés d’écailles sous les semelles des skis. Il existe toutefois des skis sans écailles, c’est-à-dire sans système anti-recul. Ce sont des skis à farter.

Les écailles sont efficaces : elles permettent de grimper facilement tout en conservant une bonne glisse. Dans certaines conditions, les écailles ne sont pas suffisantes, il faut alors opter pour des peaux de phoque.

Nous proposons 2 types de skis de randonnée nordique : les skis étroits et les skis larges.

Il n’existe pas de classification officielle indiquant qu’à partir de telle ligne de côte, c’est un ski étroit ou c’est un ski large. Nous classons les skis en fonction des lignes de côtes (largeur en mm à la spatule, au patin et au talon). Ainsi, nous considérons que les skis larges débutent à partir de 80 mm de largeur en spatule.

Skis étroits : < à 80mm en spatule
Skis larges : > à 80mm en spatule

Skis étroits Rossignol BC 70
Skis étroits Rossignol BC 70

Exemple :
Skis étroits : un ski ayant des lignes de côtes de 66-54-61 mm est un ski étroit
Skis larges : un ski ayant des lignes de côtes de 99-68-84 mm est un ski large

Ce que vous devez retenir : les skis étroits sont performants pour traverser des terrains légèrement vallonnés. Ils sont légers et efficaces (propulsifs). Ils nécessitent une bonne technique de ski (de fond) pour appréhender les descentes et les terrains plus techniques.

Les skis larges sont plus maniables que les skis étroits. La largeur des skis facilite la flottaison en poudreuse, le déclenchement des virages. Ce sont des skis polyvalents, skiables dans tout type de neige. Grâce à ce type de ski, vous vous ferez plaisir en descente.

Nous proposons cette classification pour vous aider à choisir le bon équipement, mais sachez qu’il y a des nuances importantes entre par exemple des skis Madshus Eon 62 et skis Madshus Annum 78, pourtant faisant pourtant partie de la même famille. Plus le ski est large, plus il est facile à tourner.

Cas pratique

Vous avez un super niveau de ski de fond et vous souhaitez vous élancer dans une grande traversée ? Optez pour un ski étroit ! Exemple avec les skis Fischer Traverse 78 !

Vous souhaitez opter pour un ski « pour tout faire », à savoir glissant sur le plat et maniable en descente ? Optez pour des Fischer S-Bound 98 ou des skis Madshus Epoch 68. Ce sont les skis les plus polyvalents qui existent ! Le VTT du ski !

La descente vous taquine ? Vous aimez les pentes poudreuses et le télémark léger suscite votre intérêt ? Pourquoi ne pas vous équiper avec des skis Fischer S-Bound 112 ou des skis Madshus Annum 78 ?

Vous devez faire un choix et des compromis par rapport à votre programme de skis, à vos lieux de pratique et à votre niveau technique !

Skis larges Voile Objective BC
Skis larges Voile Objective BC

Comment choisir la taille de vos skis ?

Les dimensions de vos skis se fait en fonction de votre taille et de votre poids, mais aussi de la catégorie des skis.

S’il s’agit de skis « étroits » il est préférable d’opter pour des skis plus grands que soi. A l’inverse s’il s’agit de skis « larges », il est judicieux de choisir des skis à sa taille ou plus petit que soit. Ce qui signifie que, en fonction de votre gabarit :

  • Skis étroits : à sa taille ou + 10/15 cm. Exemple : une personne mesurant 170 cm pourra choisir des skis en 180 cm
  • Skis larges : à sa taille ou max +5 cm ou – 5/10 cm en fonction de la ligne de côte. Exemple : un skieur de 165 cm et 60 kg peut opter pour des skis en 165 cm ou en 159 cm.
    Plus les skis sont larges, plus la portance sera importante et plus vous pourrez prendre petit. Ce qui signifie que dans certains cas, il est possible de choisir des skis à – 10cm en dessous de sa taille.

A retenir : plus les skis sont courts, plus ils sont maniables (plus de facilité et de plaisir à la descente), mais moins la portance est grande. Plus le ski est long, plus la glisse est bonne (plus de vitesse). Ne prenez ni trop court (perte de portance), ni trop long (perte de maniabilité).